Nous sommes actuellement le 01 Juin 2023, 16:15

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 messages ]  Atteindre la page Précédent  1, 2
Auteur Message
MessagePublié: 03 Novembre 2021, 09:07 
E = mc 3 ou 4
E = mc 3 ou 4
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 01 Décembre 2013, 09:58
Messages: 4705
Rectification, parce que mon argumentation n'était pas claire : effectivement, ce n'est pas vous qui avez parlé de cerveau reptilien. C'est moi qui y ai d'abord pensé en lisant la phrase de Chimère sur la pensée rationnelle. J'ai vérifié pour ne pas dire de bêtises !

Chimère a écrit:
D'autre part, le ressenti, ce n'est pas que avoir envie d'acheter une voiture parce qu'on voit une belle femme se trémousser devant...
C'est beaucoup plus profond que ça...

Nous sommes bien d'accord. Je disais que la société utilise une partie du ressenti des corps pour arriver à ses fins : vendre.

Chimère a écrit:
réduire les EMI a de simples "impulsions électriques" dans le tronc cérébral

Oui, nous sommes d'accord que c'est probablement pas glop. L'humain en général et son cerveau en particulier sont d'une telle complexité que toute simplification n'est pas recommandable.

Métro a écrit:
Et sinon, en gros, Drago, je crois que là où tu vois les choses via le prisme biologique (quand tu parles de cerveau reptilien and co), Chimère et moi les voyons au prisme politique (parce que le matérialisme, le rationalisme sont des courants politiques). Ce qui explique sûrement en partie la divergence.

Non, je crois que la divergence vient du fait que vous parlez plutôt des autorités alors que je parle plutôt de l'individu lambda. Les bras aimantés suite vaccination, la Terre plate, le racisme, la pénurie de PQ au début du premier confinement, le succès des SUV... la plupart des gens ne réfléchissent pas - et ce n'est pas les autorités qui vont les y encourager, bien sûr : un peuple qui réfléchit, ça craint !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 03 Novembre 2021, 11:38 
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Objecteuse d'états modifiés de conscience
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 28 Juillet 2012, 23:41
Messages: 3194
Localisation: Au fond à gauche (et derrière Pochel, ça semble plus sûr)
Citer:
Non, je crois que la divergence vient du fait que vous parlez plutôt des autorités alors que je parle plutôt de l'individu lambda. Les bras aimantés suite vaccination, la Terre plate, le racisme, la pénurie de PQ au début du premier confinement, le succès des SUV... la plupart des gens ne réfléchissent pas - et ce n'est pas les autorités qui vont les y encourager, bien sûr : un peuple qui réfléchit, ça craint !

Ok, bien noté Drago. Tu parlais de "société" dans ton précédent message, pas d'individus. D'où ma supposition.
Je ne suis pas d'accord avec le constat qui voudrait que "la plupart des gens de réfléchissent pas" mais je ne vais pas détailler car je pense que désormais, tout le monde ici connaît à peu près ma ligne et que tout ce que je pourrais écrire serait de la redite.

Je me posais en revanche une question car je suis un peu perdue. Quel serait le rapport entre le fait que les gens ne réfléchissent pas et les NDE, du coup?

_________________
Titulaire d'un doctorat en fantomologie à Paranormal Sup


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 03 Novembre 2021, 11:58 
E = mc 3 ou 4
E = mc 3 ou 4
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 01 Décembre 2013, 09:58
Messages: 4705
Pas de rapport direct en fait. Je réagissais plus à la réflexion de Chimère par rapport à la pensée rationnelle qu'au sujet des NDE.
(perso, je trouve que ça fait assez longtemps que je ne fais pas de HS sur un fil du forum. Quand on est sage, on s'ennuie. XD )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 03 Novembre 2021, 23:49 
Lueur dans la nuit
Lueur dans la nuit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 13 Août 2008, 12:14
Messages: 5317
Je ne sais pas si TOUS les gens ne réfléchissent pas... je suppose que ça dépend des situations, des personnes etc... mais je suppose que le problème des gouvernants, c'est surtout qu'ils réfléchissent de la "bonne" façon.
Et je suppose que pour le coup, si les témoignages de NDE avaient encore plus d'écho et devenaient une sorte de lame de fond plus puissante... ben je ne suis pas sûre qu'in fine, ça arrangerait les affaires de ceux qui ont le pouvoir, justement.
Par qu'encore une fois, ce que je voulais simplement dire, c'est que l'on se rendrait compte sans doute avec plus de clarté de la vanité et de l'absurdité du jeu auquel on nous fait jouer...


Après, en effet, je ne pense pas que la pensée rationnelle telle qu'entendue scientifiquement (les lois de l'expérience, la reproductibilité tout ça) soient effectivement suffisante pour accéder aux vérités les plus profondes, ou à la totalité de ce qui "est", au sens plein.

_________________
Même si on ne nous laisse qu'une ruelle exiguë à arpenter, au-dessus d'elle il y aura toujours le ciel tout entier.
Etty Hillesum, Une vie bouleversée


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 04 Novembre 2021, 11:26 
Membre
Membre
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscription: 18 Novembre 2020, 12:02
Messages: 915
Localisation: Sur ta rétine
Chimère a écrit:
...
Après, en effet, je ne pense pas que la pensée rationnelle telle qu'entendue scientifiquement (les lois de l'expérience, la reproductibilité tout ça) soient effectivement suffisante pour accéder aux vérités les plus profondes, ou à la totalité de ce qui "est", au sens plein.


Je ne le pense pas non plus. De même que Douglas Harding (1909-2007), le fondateur de la voie spirituelle de la "Vision sans tête".

Voici le récit de son éveil, survenu à l'âge de 33 ans lors d'un voyage au Népal. Un témoignage qui donne énormément à méditer...

Image
« Le plus beau jour de ma vie – ma nouvelle naissance en quelque sorte – fut le jour où je découvris que je n’avais pas de tête. Ceci n’est pas un jeu de mots, une boutade pour susciter l’intérêt coûte que coûte. Je l’entends tout à fait sérieusement : je n’ai pas de tête.

[…] Tombée soudainement du ciel, cette découverte répondait néanmoins à une recherche obstinée ; pendant plusieurs mois j’avais été absorbé par la question : qu’est-ce que je suis ? Que cette découverte se soit produite lors d’une promenade dans les Himalayas importe peu ; c’est pourtant, dit-on, un lieu propice à des états d’esprit supérieurs. Quoi qu’il en soit, ce jour très clair, très calme, et cette vue du haut de la crête où je me trouvais, par-delà les brumes bleues des vallées, vers la plus haute chaîne de montagnes du monde, […] voilà sans doute ce qui rendit cette scène digne de la vision la plus haute.

Il m’arriva une chose incroyablement simple, pas spectaculaire le moins du monde : je m’arrêtai de penser. Un état étrange, à la fois alerte et engourdi, m’envahit. La raison, l’imagination et tout bavardage mental prirent fin. Pour la première fois les mots me firent réellement défaut. Le passé et l’avenir s’évanouirent. J’oubliai qui j’étais, ce que j’étais, mon nom, ma nature humaine, tout ce que je pouvais appeler mien. C’était comme si à cet instant je venais de naître, flambant neuf, sans pensée, pur de tous souvenirs. Seul existait le Maintenant,, ce moment présent et ce qu’il me révélait en toute clarté. Voir, cela suffisait.[…]

Je découvris instantanément que ce rien où aurait dû se trouver une tête, n’était pas une vacuité ordinaire, un simple néant. Au contraire, ce vide était très habité. C’était un vide énorme, rempli à profusion, un vide qui faisait place à tout – au gazon, aux arbres, aux lointaines collines ombragées et, bien au-delà d’elles, aux cimes enneigées semblables à une rangées de nuages anguleux parcourant le bleu du ciel. J’avais perdu une tête et gagné un monde. Tout cela me coupait littéralement le souffle. Il me semblait d’ailleurs que j’avais cessé de respirer, absorbé par Ce-qui-m’était-donné : ce paysage superbe, intensément rayonnant dans la clarté de l’air, solitaire sans soutien, mystérieusement suspendu dans le vide, et (en cela résidait le vrai miracle, la merveille et le ravissement) totalement exempt de « moi », indépendant de tout observateur. Sa présence totale était mon absence totale de corps et d’esprit. Plus léger que l’air, plus translucide que le verre, entièrement détaché de moi-même, je n’étais nulle part à la ronde.

Pourtant, malgré la qualité magique et surprenante de cette perception visuelle, il ne s’agissait ni d’un rêve, ni d’une révélation ésotérique. Plutôt l’inverse : un éveil soudain qui m’arrachait au sommeil de la vie ordinaire, la fin d’un rêve, une réalité qui rayonnait de sa propre lumière, et pour la première fois lavée de la pensée qui obscurcit.[…] C’était une attention nue, sans jugement, à une réalité qui n’avait pas cessé de me « dé-visager » : mon absence totale de visage. Bref, tout cela était parfaitement simple, ordinaire et direct, au-delà du raisonnement, de la pensée et des mots. En dehors de l’expérience elle-même ne surgissait aucune question, seulement la paix, la joie sereine, et la sensation d’avoir laissé tomber un insupportable fardeau. »
(Douglas E. Harding, Vivre sans tête, éd. Le Courrier du livre, 1978).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 messages ]  Atteindre la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher:
Atteindre:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze